NOUS ENTRONS DANS LE DÉCOMPTE FINAL

Dans moins de 15 jours nous quittons l’Europe. Nous partons sur les terres D’Amérique du Sud pour faire une pause à ces deux années et demie de globe-trotters.

Les sentiments d’émotions et de nostalgies nous envahissent. Dire « aurevoir », ou plutôt « à bientôt » n’est vraiment pas facile…mais promis, on revient vite ! Il y a tellement d’amour qui nous rattache à ce côté de la Terre.

Mais il y a aussi le Pacifique et les Andes qui nous appellent à venir construire notre nid d’amour.

Ces deux dernières semaines, nous avons traversé la France avec des distances inversement proportionnelles au temps. Pour dire, nous sommes partis à Europa Park en Allemagne, pour revenir à Lyon, puis montés à Comines (frontière avec la Belgique) pour embrasser les grands-parents, pour redescendre ensuite dans l’Aveyron, à Grand-Vabre, à profiter des amis le temps d’un superbe week-end entre molky, piscine, barbecue et apéro, et continuer encore plus au Sud, à Toulouse, pour saluer une cousine de Gaby, et enfin revenir en courant à Lyon pour terminer les valises et les derniers préparatifs.

IMG_20140925_184102

DSC00426

P1110480

P1110421

P1110417

P1110495

P1110642

 

En covoiturage et en stop, le temps de route est encore plus long et fait battre nos cœurs encore plus vite, dut au stress des préparatifs pour un déménagement à l’étranger à durée indéterminée. Rien à voir avec un voyage où un sac à dos à moitié vide suffit pour vivre.

Le 23 Octobre, nous prendrons l’avion qui nous fera traversé une partie du globe direction notre maison, notre changement de vie.

Rémy a son visa long séjour, Chikitina est à jour dans ses vaccins (reste le certificat de santé)…

P1110770

…mais nous ne savons toujours pas comment faire entrer tant de souvenirs et notre vie dans…5 valises.

IMG_20141010_144013

Nous n’avons rien de prédéfini à notre arrivée et pourtant notre esprit est envahi de projets.

Tant d’émotions nous submergent. Nous sommes pressés d’y être mais sans vouloir partir.

C’est bel et bien dans ces moments là que l’on ne comprend pas pourquoi la télé-transportation n’existe t’elle toujours pas…

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s