PRAGUE

Souvent un lieu touristique nous inspire le romantisme. Une image souvent crée par les programmes de télévision et les films hollywoodiens. Plus d’une personne s’est déjà imaginée marchant subtilement (presque flottant en apesanteur avec cette douce musique de fond) sur les ponts, dans les parcs ou les places de Paris, Vienne ou Prague.

Et bien justement, ce post parle de Prague.

Imagen

 

Praha, son véritable nom d’origine. D’ailleurs…parenthèse…voici une incompréhension et interrogation qui nous revient souvent dans notre voyage. Pourquoi dont les noms des villes et pays changent ils en fonction des langues ? Česká republika dans sa langue d’origine se traduit par République Tchèque (Français), Czech Republic (Anglais), República Checa (Espagnol), Tschechische Republik (Allemand). Les noms sont propres à chaque lieu et ne devraient-ils pas garder leurs écritures origines ?

Bref, retour à Praha, et à notre histoire. Le problème est que l’on y est allé en plein hiver. Même si un lieu comme celui-ci est magnifique sous la neige ou sous une grosse chaleur, la vie en camping-car, elle, a des changements d’humeur par rapport aux conditions climatiques. Ce n’est pas pareil d’ouvrir les fenêtres sous 30°C avec un soleil qui rentre sans même demander la permission, que sous -3°C avec des fenêtres congelées.

En arrivant, nous nous frayons un chemin entre les flocons de neiges pour arriver en centre-ville. Nous attendions, encore et toujours, avec grand espoir les dernières informations d’un couch qui nous avait offert un toit. Mais nous resterons sans réponse, à la dérive, silencieux comme cette ville tamisée de neige.

Après avoir fait des tours et détours sans directions, nous nous garons finalement gratuitement entre deux immeubles résidentiels. Notre maisonnette a son indépendance mais aussi ses limites. La batterie commençait déjà à faiblir, ne nous promettant pas encore de nombreux volts. La réserve d’eau pouvait être suffisante durant deux jours sous conditions d’un usage très strict (bien sur, on oublie la douche). Et la neige ne paraissait pas vouloir nous quitter tout de suite. Pas de quoi nous effrayer. Ce ne doit pas être si compliqué de voyager en camping-car en plein hiver.

Imagen

Le jour suivant, on part à la découverte de cette ville. Sans connaître un mot en Tchèque, nous partons à la recherche du centre-ville, le cœur de l’Europe. Praha a un air de nostalgie. Pas à grâce à la neige, mais c’est plutôt tout l’ensemble qui inspire. Ses rues, ses ponts, Kafka, Kundera et le Moldavie (la rivière).Imagen

Imagen

Imagen

Imagen

Imagen

Imagen

Les paysages hivernaux se prêtaient très bien aux jeux des couleurs, surtout le noir et blanc. La ville voudrait rester ainsi figée dans le temps.

Imagen

Imagen

La Vieille Place nous reçut avec toutes ses décorations, ses lumières et son marché de Noel. Des marchés de Noël jusque là visité, ceux de République Tchèque nous paraissaient les plus beaux et intéressants, tout simplement parce que les produits vendus sont du pays, originaux et typiques. C’est rafraîchissant de voir du bel artisanat, différents du « made in China ».

Imagen

Le château nous faisait déjà de charme depuis le lointain. Bien évidement, nous y sommes allés, traversant par le fameux pont Charles. Plus de 500 mètres de long, 30 statues et un air médiéval qui crée une véritable sensation de galerie d’art à l’air libre. Impossible d’en profiter seuls, même sous la pluie. Mais, à se frayer un chemin entre les touristes, nous avons tout de même put sortir quelques photos. Plusieurs nous diront qu’au final, nous avons eu de la chance de ne pas avoir fait la queue juste pour pouvoir accéder au pont (comme cela se passe en plein été).

Imagen

La ruelle d’Or. Dans l’enceinte du château, vivaient artisans et artistes comment Kafka (au n°22). Ce sont de petites habitations pleines de charme où se réunissaient les poètes et musiciens pour boire toutes les nuits bien au chaud dans leurs petites cahutes.

Imagen

C’est ainsi que nous avons profité de chaque coin de rue de Praha. Réellement superbe et pleine d’histoire. Grace à son isolement durant les années passées, elle a la particularité de s’être maintenue intacte. C’est une ville originale, avec un beau mélange de cultures, d’époques et de styles. Ce fut une belle virée romantique, le romantisme réel.

Et nous l’avons visité comme de vrai bagpackers : sandwichs à midi, longues marches sous la neige et, les toilettes et le wifi chez Mr. Donald.

Imagen

Pour finir ces belles journées, nous revenions dans notre roulotte. Pour continuer dans le romantisme, nous mangions à la bougie (et parce que la batterie nous avait lâché). Et pour cause de problème d’estomac de notre Chikitina, nous avons dut dormir sur les canapés/lits du salon bien serré l’un contre l’autre, toujours avec un grand sourire.

Nous avons connu Praha !

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s